Move

INTERVIEW "J'infuse le yoga un peu partout dans mon quotidien"

Floriane a un parcours qu'on a adoré découvrir : d'abord diététicienne, adepte au Pilates puis fondatrice du Pilyostretch ! On a appris ce que voulait dire les mots proprioception et chondropathie mais nous avons surtout adoré avoir ses conseils de nutrition pour les sportifs et découvrir son approche du yoga ! Bonne lecture :) 

 

Comment as tu découvert le yoga ?

J’ai découvert le yoga un peu par hasard pour tout dire ! Adolescente, j’ai beaucoup pratiqué la danse, et j’étais destiné à en faire mon métier. La vie en a décidé autrement. J’ai alors choisi la voie de la diététique et, à la suite de mes études, j’ai commencé à exercer très rapidement en libéral. Mais ça ne me comblait pas entièrement, quelque chose me manquait ! De plus, je constatais que l’activité physique était négligée par mes patients, qui fuyaient les salles de sport où l’image du corps est omniprésente. Je pratiquais le Pilates depuis quelques années, et l’opportunité de remplacement s’est présentée. De fil en aiguille, j’ai décidé de me former au sport, pour enseigner notamment le Pilates, et c’est là que j’ai rencontré Martine, professeure de yoga et wuo tai, une âme rayonnante dont se dégage un amour infini… Le yoga est alors entré dans ma vie, avec comme première expérience les 5 tibétains ! Cela a été une révélation, je savais que j’avais trouvé ma voie, comme une évidence…

Pourquoi as-tu voulu enseigner le yoga ?

J’ai toujours aimé partager et transmettre, et j’ai encore de nombreuses choses à apprendre, j’ignore si on peut « tout » connaitre un jour d’ailleurs. Je considère mes séances plutôt comme des moments de partage, d’écoute, de recherche d’une meilleure connaissance de soi-même… Donner des cours m’a également permis de me connaitre mieux, comprendre les ressources qui sont en moi. Je suis d’un naturel très timide et enseigner me permet de m’ouvrir aux autres un peu plus chaque jour.

Quel type de yoga enseignes tu ?

J’ai développé des séances de Pilyostretch, discipline qui associe le Pilates, yoga et stretching. Mes cours sont très différents les uns des autres, aussi bien axés sur du Yin yoga en fin de journée que sur un yoga plus dynamique comme l’ashtanga vinyasa, que j’adore pour son côté restructurant.

Comment guides tu tes élèves ?

Chaque séance débute par une attention à la proprioception (comment est le corps dans l’espace, quelles sensations, quelles tensions…). J’invite chacun(e) à créer une intention dans sa pratique, tout en tenant compte de son ressenti physique, mental et émotionnel. J’insiste sur cette écoute du corps, ayant moi-même des limites physiques, j’ai dû apprendre à accepter que certains exercices nécessitent une adaptation afin de pouvoir continuer encore et encore à pratiquer. Car c’est aussi cela le yoga pour moi. Prendre conscience de ce qui est faisable, de nos limites, et les accepter …

On mange quoi avant/après une séance de yoga ?

Très bonne question ! La diététicienne qui est en moi vous répond d’instinct « respecter la règle des 3h » ! c'est-à-dire éviter de manger copieusement dans les 3h qui précédent votre séance.

Si la séance est à distance prévoir un encas léger et simple à digérer (dépourvu de fibres et de graisses qui sont lents à digérer). Un smoothie peut être une bonne alternative, le fait de broyer le fruit limite l’apport de fibres et les protéines apportées par une boisson végétale ou même du lait vont participer à l’aspect satiété. Lorsque je pratique le matin, je préfère être à jeun, accompagnée d’une eau tiède et jus de citron bio, puis au petit déjeuner, j’opte pour des flocons de céréales (sarrasin et riz), des fruits oléagineux et/ou graines, une portion de fruit frais ou secs et une boisson végétale (je suis intolérante au lactose et au gluten).

Quelques petits conseils pour le restant de la journée : au déjeuner et dîner, on se nourrit en pleine conscience, loin des écrans : téléphones, télévision, ordinateur, tablette ou autres distractions en tout genre… On mise sur des aliments frais, bio, de saison et issus d’une production locale. L’idéal est d’associer des légumes crus et cuits, des céréales complètes, plus ou moins de protéines animales selon notre type d’alimentation. Les fruits peuvent être consommés en début de repas ou en dehors selon tolérance digestive individuelle. Pour accompagner mes patients et élèves, j’ai développé un blog de cuisine diet’et tic, qui permet à chacun de réaliser des menus simples, variés et équilibrés tout en abordant les qualités nutritionnelles des aliments (plus d’infos sur www.diet-et-tic.com). Ainsi un patient ayant réalisé un bilan diététique repart avec sa ration personnalisée en main et réalise des semaines de menus à partir des recettes du blog, afin de mieux s’organiser aussi bien au niveau de l’approvisionnement que du temps disponible à l’élaboration du repas! Le petit plus : chaque recette donne des notions d’équivalences au niveau énergétique de manière à ce que le patient puisse faire une balance énergétique sur la journée, en déduisant de sa ration ce qui est nécessaire ! Ainsi pas de frustration à l’horizon !

Quelle est ton heure préférée de la journée pour pratiquer ?

Je pratique quand j’ai le temps ! Je ne suis pas franchement du matin pour tout vous dire, et je préfère des séances en fin de journée, et ça tombe bien c’est là ou j’en ai généralement le plus besoin ! Après, ma pratique dépend énormément de mon emploi du temps salarié et libéral : ce peut être entre deux consultations diététiques ou juste avant/après une séance de Pilyostretch. J’essaie de prendre chaque jour un temps dédié à la pratique d’asana mais je laisse le yoga infuser un peu partout dans mon quotidien. Respiration/méditation au réveil, au coucher, quelques étirements derrière mon bureau lorsque je reste assise trop longtemps devant mon ordinateur, yoga des yeux également…

Avec ou sans musique ? Si oui, quel genre ? Si non, pour quoi ?

Ah la musique… je suis issue d’une famille de musiciens : ma grand-mère était pianiste et professeur de musique, mon grand père jouait du violon, ma maman joue également du piano, mon frère a choisit les instruments à corde (violon, guitare…)… bref, chacun son joujou ; je suis le vilain petit canard de la famille ! Mais la musique reste pour moi très importante car elle a bercé toute mon enfance. J’écoute tous les genres, choisis en fonction de l’humeur : classique, jazz, pop, contemporaine, méditative, folk, RAP… Au décès de ma grand-mère, il y a quelques mois, écouter de la musique était devenu compliqué, j’ai alors cessé quelques semaines d’écouter toute musique, car ça m’étais trop difficile. J’ai découvert la quiétude d’une séance seule avec moi même, apprécier le silence autour de moi et puis, en moi ! Lorsque j’ai réintégré de la musique à mes cours, je me suis même surprise à être gênée par celle-ci.

On voit du yoga un peu partout sur les réseaux sociaux ces derniers temps, ça t’inspire quoi ?

Le yoga, phénomène de mode ou véritable révolution contre cette vie anarchique ? J’aimerai penser que le monde se rapproche du yoga par prise de conscience d’une planète et d’un mode de vie qui ne peut perdurer … Les maladies de ce nouveau siècle comme le burn out, la dépression, … tant de gens souffrent ! Le yoga est un moyen de se défaire de ces maux… Alors j’aime à penser que sa présence de plus en plus grande sur les réseaux sociaux est normal et plutôt positive. Il y a tout de même des limites : se connecter pour partager certes mais pas au détriment des rencontres physiques. Trouver le juste milieu, tout en envoyant une vision réaliste de ce qu’est le yoga !

Ton accessoire indispensable à ta pratique ?

Mon accessoire INDISPENSABLE : mon tapis (j’ai opté pour le BAYA –TULUM aux couleurs de mon cabinet diététique et de mon studio) ! J’ai développé une chondropathie fémoro-patellaire il y a un an (mot barbare pour dire tout simplement que le cartilage de ma rotule se désagrège). J’ai donc besoin d’un tapis confortable lorsque je suis en appui sur les genoux, mais pas trop épais pour être bien ancrée dans mes postures debout ou équilibres. J’apprécie aussi diffuser des huiles essentielles ou faire brûler un peu d’encens durant ma pratique.

Quelles sont tes actus ?

Je prépare tranquillement ma rentrée au studio Diet&Fit, où j’accueille mes pratiquantes en séances collectives ou semi-collectives « entre ami(e)s ». J’organise également tous les trimestres des journées autour du bien être : les journées JUST B.E. où je suis entourée de professionnels qualifiés en pratiques diverses et variées (esthéticiennes, masseuses, aromathérapeute, art thérapeute, hypnothérapeute, discipline wuo tai, do in, réalisation de cosmétique fait-maison…). Tout pour prendre soin de soi ;)

Et pour la suivre sur Instagram c'est par ici : c_flooor !

Merci Floriane :)

LAISSEZ UN COMMENTAIRE

Categories

NE MANQUEZ RIEN

Des news, de l’inspiration et des jolies idées qui vous rendront heureux

LES PLAYLISTS BAYA

  Aide