Move

5 Postures De Yoga Pour Réduire le Stress

De nos jours, nous sommes tous·tes exposés·ées à des sources multiples de stress (préparation des vacances, retour au bureau, imprévu, connexion permanente, incertitude, stress financier, ou autre).

Le stress est une notion commune, cependant, nous avons tous·tes des sensibilités et réactions différentes.

Pour Morgane, une de nos ambassadrices, dans son métier de professionnelle de l’Humanitaire ayant travaillé en zone de guerre, la gestion du stress n’est pas seulement importante, c’est une nécessité absolue. 

La question est donc : comment peut-on reconnaître ce qui nous « stresse » ? Et encore plus important, comment peut-on apprendre à s’auto-équilibrer face au stress ?

Aujourd'hui Morgane vous propose donc 5 postures de yoga pour réduire le stress, comme un guide exploratoire, que vous pourriez ajuster selon vos propres besoins.

Changer de perspectives avec la Cicogne

Pour commencer, tenez vous debout à l’avant de votre tapis (ou n’importe où, même au bureau !). Placez vos mains en bas de votre dos, entrelacez vos doigts, inspirez et regardez vers le ciel pour une timide ouverture de la poitrine ; expirez et plongez votre tête et votre poitrine doucement vers l’avant. Vos mains, toujours entrelacées, suivent vers l’avant. Relâchez le cou, laissez la gravité vous aider à changer de perspective. Fermez les yeux et respirez par le nez profondément.   

HOR6HLw_0azCmsm96jzLIT-S3BI5irhGWXoBkx8j

Cette variation d’Uttanasana permet de mobiliser les muscles des épaules – qui très souvent absorbent le stress du quotidien – tout en ouvrant la cache thoracique. Après 5 à 8 cycles de respiration, relâcher doucement vos mains et laissez-les redescendre vers le sol. Inspirez et commencez à vous relever : sentez vos épaules plus légères et énergisées.

  

Dépasser les soucis avec un Guerrier 2

En commençant les deux pieds à l’avant du tapis, reculez le pied gauche d’un grand pas, positionnez ce dernier a 90° (ou parallèle à l’arrière de votre tapis), soulevez vos bras à la hauteur des épaules : main droite vers l’avant, main gauche vers l’arrière. Votre bassin est ouvert sur le côté. Inspirez, commencez à plier votre genou droit lorsque vous expirez, amenant ce dernier verticalement au-dessus de la cheville. Restez entre 5 et 8 cycles de respiration : jambes fortes, tronc unifié, épaules relâchées mais bras engagés, regard vers l’avant ! Quiétude, force et ténacité contre l’adversité. 

DeCcBHnwiDYIBG6W4pnzHgaVVxnYFV8cKtRlQPSI

La posture du guerrier II, Virabhadrāsana en sanskrit, soutient le développement de la confiance en soi et de la force intérieure. 

 

Lâcher prise avec le Chiot allongé

A la portée de toutes et tous, cette posture (Uttana Shishosana en sanskrit) permet d'évacuer le stress.

Mettez vous sur les mains et les genoux sur votre tapis (posture de la table) : vos genoux sont alignés avec vos anches. Commencez tout doucement à avancer vos mains, ramenant votre poitrine plus près du sol. Vos hanches restent alignées verticalement au-dessus de vos genoux. Vous pouvez alors poser votre front sur le sol, fermez les yeux et respirez profondément. Laissez cette douce posture s’installer en vous, entre 8 et 10 cycles de respiration. Profitez.  

AuieH73dsnFLoEC8z2gN-IAnji5JCKD8BLIhc4ME

 

Se recentrer avec la Guirlande

Très souvent, le stress résulte de situations que l’on a peur de ne pas ou plus pouvoir suivre. La posture de la guirlande (ou Malasana en sanskrit), posture accroupie près du sol, nous permet de nous recentrer. En forte connexion avec le premier chakra (Mulhadara) ou chakra « racine », Malasana est une invitation à retrouver l’équilibre.

En partant d’une posture debout, accroupissez vous doucement, les pieds légèrement ouverts vers l’extérieur : soit vous aurez naturellement besoin de lever un peu vos talons pour garder l’équilibre, soit vous pouvez garder vos pieds ancrés dans le sol. Amenez vos mains vers le cœur l’une contre l’autre ; utilisez cet équilibre afin que vos coudes contribuent à maintenir l’espace entre vos genoux, ou doucement à l’ouvrir davantage. Respirez profondément entre 5 et 8 cycles de respiration, fermez les yeux.  

W2Ck_7gTc18SxoaWkMafevSPV40LR6z_fVOZu_te

Cette posture permet de puiser dans l’énergie du sol afin de stimuler la circulation d’énergie en double sens le long de la colonne vertébrale (Shushumna – Ida et pingala). Excellente pour les hanches, les chevilles et le bas du dos, Malasana permet aussi de favoriser le bon fonctionnement du système digestif. Pour sortir de la posture, dépliez vos genoux doucement et respirez dans la pince. 

 

Conforter la quiétude intérieure grâce à la Charrue

La charrue (ou Halasana en sanskrit), généralement pratiquée en fin de séquence, est excellente afin de conforter la quiétude intérieure. De plus, elle permet aussi d'étirer le bas du dos, apportant ainsi une sensation d’apaisement. 

Afin d’entrer dans la posture, mettez vous sur le dos : inspirez et levez vos jambes vers le ciel. Utilisez vos mains afin de soutenir votre bas du dos et montez en verticalité. Stabilisez vous, respirez, prenez le temps. Cette première étape et posture s’appelle est la « pose sur les épaules » (ou Salamba Sarvangasana en sanskrit). 

Quand vous êtes prêts, commencez à descendre vos jambes vers l’arrière : le menton rentré vers le sternum. Vos jambes sont tendues et votre coccyx semble vouloir toucher le ciel. 

Si vos pieds ne touchent pas le sol, gardez vos mains en soutien au bas du dos ; si vos pieds touchent le sol, vous pouvez relâcher vos mains vers le tapis (direction inverse de vos jambes) ou entrelacez vos doigts en étirant vos bras.

DQHSMq6BQ4f02ftScWzOGwT41SyeiDQxc86L_MZH

B02Zcm-vNuWaz0pLFTXLp8StO1d_latOOX-HGSnz

Prenez entre 8 et 10 cycles de respiration. Afin de sortir de la charrue, remettez vos mains sur le bas du dos, et tout doucement, remontez vos jambes. Lentement, déroulez votre dos et vos jambes vers le tapis. 

 

Afin de finir, je vous invite à ramener vos pieds près de vos coccyx, genoux vers le ciel : laisser les deux genoux se poser vers le sol côté droit, regardez côté gauche, les deux épaules ancrées au sol. Respirez dans cette douce torsion. Quand vous êtes prêt·e·, remontez vos genoux et transférez les de l’autre côté, la tête suit en sens inverse. Respirez. 

 

Pour terminer, lorsque vous le sentez, les yeux fermés, retrouvez doucement une position assise qui vous convient (jambes croisése, jambes étendues devant, assis·e sur les genoux par exemple). Respirez, sentez le calme et l’apaisement vous envahir. Ouvrez les yeux timidement : bravo ! Prendre le temps « pour soi » est crucial pour prendre soin « de soi » sur le long terme : un petit sentier à explorer davantage ?  

À propos de l’auteur : Morgane de « Lavender Yoga » est professeure certifiée de yoga vinyasa (200 RYT) et en yin yoga (50 RYT). Professionnelle de l’Humanitaire et donc amenée à travailler à travers le monde, elle propose des cours ouverts à tous, axés sur la réduction du stress et le « self-care » ou « prendre soin de soi ».  

Retrouvez Morgane sur Instagram et Facebook.

LAISSEZ UN COMMENTAIRE

Categories

NE MANQUEZ RIEN

Des news, de l’inspiration et des jolies idées qui vous rendront heureux

LES PLAYLISTS BAYA

Paiements
sécurisés

Expédition
sous 24h

Livraison offerte
dès 150€

Service clients
à votre écoute

  Aide