Feel

Qu’est ce que le yoga du rire ?

Rire, rien de plus naturel que cette simple réaction à notre environnement, c’est l’une des premières formes de communication sociale que nous développons. Rire, c’est tout un langage qui permet de créer des liens forts entre les individus, que nous nous rencontrions pour la première fois ou que nous connaissions bien notre interlocuteur. Mais saviez-vous que le rire et le yoga peuvent s'associer ?

Aujourd'hui, Manon, une de nos ambassadrices, vous en dit un peu plus sur cette pratique encore méconnue en france : le yoga du rire !

 

Qu’est ce que le yoga du rire ?

Le yoga du rire, ce sont des sessions de rires organisées. En groupe (plus sympa que tout seul et sûrement bien plus efficace), avec un “animateur”, on suit des exercices visant à nous faire nous bidonner. Ces exercices sont destinés à se forcer à rire dans un premier temps, puis le plus souvent, le rire vient de lui même grâce au ridicule de la situation. C’est très libérateur de pouvoir rire de façon théâtrale avec un groupe de parfaits inconnus.

Histoire du yoga du rire 

On a compris l’importance du rire il y a déjà quelques années puisque le yoga du rire, ou Hasya Yoga, a été inventé en 1995 par un médecin généraliste de Bombay, Madan Kataria, qui « s'est rendu compte que ses patients joyeux guérissaient mieux que les moroses et qui a décidé de fermer son cabinet médical pour parcourir le monde et créer des Clubs de Rire. »

 

Rire c’est communiquer avec le monde entier 

Même s’il est un langage, le rire ne connaît aucune frontière car il ne fonctionne pas avec des mots mais avec le cœur, son atout principal est sa simplicité permettant son universalité. Lorsque l’on rit, des endorphines sont envoyées à notre cerveau, les hormones du bonheur.

 

0aPLo1RJvbibN7hn00vZDiDsacVnY421nzq-NNOJ

 

Pourquoi le rire est important ? Que se passe-t il quand nous rions?

Les médecins recommandent de rire 10 à 15 minutes par jour pour être en bonne santé. Et oui, rire augmenterait l’espérance de vie car il permet d’améliorer la circulation sanguine et l’oxygénation du muscle cardiaque : le cœur est donc fortifié. Les endorphines quant à elles, permettent d’atténuer la douleur, le système immunitaire se renforce et combat mieux les microbes, les mouvements rapides du diaphragme causés par le rire favorisent l'élimination des toxines et du dioxyde de carbone et favoriserait la digestion… Alors qu’est-ce qu’on attend ?

Ce qui est formidable c’est qu’on peut tromper notre corps en lui faisant croire qu’on s’esclaffe, car le cerveau ne fait pas la différence en un faux et un vrai rire. Le yoga du rire combine des rires sans raison avec des respirations yogiques (ou pranayamas). En groupe, ont été élaborées diverses techniques pour que le rire soit forcé au début puis transformé en un rire réel et contagieux. On obtient alors les mêmes bienfaits physiques et psychologiques.

D'apres Laughter International et le Dr Katria, voice les 3 raisons d’être du Yoga du rire sont :

1.  Afin d’obtenir les bienfaits du rire scientifiquement prouvés, nous avons besoin de rire 10 à 15 minutes en continu. Or, les rires quotidiens sont de durée trop courte pour apporter un quelconque bénéfice ou changement dans notre corps. Avec les exercices de yoga du rire, nous pouvons obtenir cette durée et la prolonger aussi longtemps que nous le voulons.

2.  Un rire bénéfique doit être ample et provenir de notre intérieur, plus précisément du diaphragme. La séance de yoga du rire autorise ce type de rire: on y rit à volonté et chaleureusement sans aucune crainte de gêner, ni crainte du jugement de l’autre.

3.   Nos rires dans la vie courante dépendent largement de facteurs extérieurs et aléatoires. Avec le yoga du rire, nous avons la garantie de rire quel que soit notre quotidien et la qualité de nos journées. C’est un moyen sûr d’en obtenir les bienfaits.

 

Le déroulement d’une session de rires intensifs, en quoi ça consiste ?

Le yoga du rire se place volontiers lors d’une séance de yoga. Pour ma part, je l'expérimente beaucoup lors de mes cours avec des personnes retraitées. En effet, elles souffrent souvent de la solitude et ont rarement de contact avec autrui, réduisant donc leurs chances de rire au cours de la journée. En plus, lors de ces cours, nous sommes un nombre assez élevé de participant·e·s et plus on est de fous plus on rit, ça s’est prouvé lors de mes essais ! 

Au début c’est un peu gênant, c’est étrange de rire en se forçant devant d’autres personnes, comme si on faisait du théâtre, comme si on livrait une partie de nous-même. J’ai expérimenté ça lors du premier cours de l’année. Forcément, je m’étais renseignée au préalable sur quelques exercices de rire. Je doutais un peu de mes capacités à faire se bidonner une assemblée de personnes âgées que je n’avais jamais rencontré. J’ai donc mené ma petite enquête et je suis tombée sur une méthode sympa pour combiner rires et présentation individuelle. Placés en cercle, nous devions énoncer notre prénom en ajoutant un rire à la fin. Cela donnait de drôles de mélanges « Anna-ahahahaha !! », « Mari-hihihihihhie !! », Jean-Pierrerererereh !!». Après qu’une personne ait donné son prénom et ajouté un rire derrière, le groupe entier répète le combo, et cela tous en cœur. Cela donne un brouhaha orignal de rires complètement forcés. Assez rapidement, les plus sensibles aux mouvements diaphragmatiques ont la lèvre inférieure tremblante, puis une explosion de rires s’en suit. Personnellement j’ai le rire facile, alors je me mets régulièrement à pleurer de rire et cela devient difficile de donner la suite de l’exercice, mais j’imagine que ca favorise encore davantage l’effet escompté.

Hélène Huret, auteur de psychologies.com nous fait également part de son expérience de yoga du rire :« Sur la durée – un quart d’heure au moins –, l’exercice peut sembler fastidieux. Mais la contagion l’emporte. Parfois, le rythme s’accélère, les éclats montent crescendo, tourbillonnent à l’unisson, s’apaisent pour mieux repartir dans une dernière salve qui s’éteint doucement. Peu à peu, des soupirs de contentement, des bâillements se font entendre. On rigole, on rigole…, mais on la sent vraiment cette détente qui apaise le corps, ce bien-être, cette joie de vivre qui s’épanouit en un radieux sourire. À son rythme, mais toujours lentement, chacun·e se relève. Spontanément, les gens se sourient, échangent leurs impressions. Une convivialité s’est installée, un petit miracle dans une ville où l’on se croise souvent mâchoires serrées et regard fermé. »

Je pense que c’est intéressant à coupler avec du hatha yoga, ou tout type de yoga postural. J’aime bien remplacer les pranayamas de début de séances par ce type d’exercices, au final, les élèves sont détendus et respirent mieux après avoir fait quelques minutes de rire.

 

_jSNm_R7Kt21-Sm2pYXWhgRvIv6Hk2GMrQU_YGON

 

Prévalence en France

Le premier « club de rire » aurait officiellement vu le jour en Inde, à Bombay le 13 mars 1995, et le premier club de rire français a été ouvert en 2002 en Alsace par un chef d’entreprise. 

 

Ou pratiquer le yoga du rire ?

L’Observatoire du yoga du rire réunit les principaux acteurs du yoga du rire et leur offre l’accès gratuit à l’annuaire afin d’y figurer. Chaque intervenant figurant sur l’annuaire des clubs de rire et de yoga du rire est le seul responsable du contenu des informations qu’il publie. L’Institut n’est pas tenu de réaliser une quelconque vérification à ce titre.”

Vous voilà donc experts du Hasya Yoga. (à tester avec des ami·e·s lors de soirées sans ambiance, ça marche à coup sûr !)

 

Quelques exercices du yoga du rire

Le rire des prénoms

Placez-vous en ronde et présentez vous en donnant votre prénom, suivit d’un petit rire. Tout le groupe répète ensuite votre prénom et le rire. Chacun se présente ainsi. C’est quand même plus fun que le fameux « enchanté, Clara. »

Rire des voyelles

Ha Ha Ha, Ho Ho Ho, Hi Hi Hi, Hou Hou Hou, Hu Hu Hu.

Certaines s’y livrent avec une facilité déconcertante, d’autres éprouvent un sentiment de gêne. Un conseil, n’ayez pas peur de paraître ridicule, lâchez-vous ! »5

Rire de salutation

Déplacez-vous dans une pièce de façon aléatoire, lorsque vous croisez le regard de quelqu’un, serrez-vous  les mains et émettez un rire original de sorte à faire rire l’autre. Très efficace !

Rire intime

Mettez-vous face à face avec votre partenaire, ami·e, membre du groupe ou votre miroir, tenez-vous les mains et riez en vous regardant mutuellement dans les yeux. 

Rire graduel

Regroupez-vous en cercle étroit, regardez-vous l’un·e l’autre et stimulez un rire lent que vous intensifiez progressivement jusqu’au “Grand Rire”, puis calmez-vous progressivement. »

 

 

À propos de l'auteur : Hello ! Moi c'est Manon, j'ai 24 ans et je suis graphiste en freelance le jour, prof de yoga la nuit (le soir en fait, mais ça sonnait mieux comme ça, aha). Ma vie est animée par une seconde passion en lien avec l'artisanat, dans une dynamique globale et un souci de l'écologie, je crée des bijoux écologiques : Il est grand temps. Je suis très heureuse de pouvoir concilier toutes mes professions et rencontrer toujours du monde, tous les jours, dans la bienveillance et la bonne humeur !

Retrouvez aussi Manon sur Instagram @manomaya.yoga

LAISSEZ UN COMMENTAIRE

Categories

NE MANQUEZ RIEN

Des news, de l’inspiration et des jolies idées qui vous rendront heureux

LES PLAYLISTS BAYA

Paiements
sécurisés

Expédition
sous 24h

Livraison offerte
dès 150€

Service clients
à votre écoute

  Aide