Vos essentiels pour votre pratique des asanas

0 Actions
0
0
0

La pratique du yoga sous son aspect dynamique, appelé les asanas en sanskrit (enchaînement de postures) n’est pas une pratique physique comme les autres. Elle est non seulement un travail du corps mais aussi un exercice de l’esprit, une attention sur les sensations et une écoute des émotions, une déconnexion de toutes informations extérieures et une reconnexion aux sensations et émotions provenant de l’intérieur.

C’est pour cela que le matériel utile à une bonne pratique est à la fois lié à l’exercice physique lui-même et à la fois à la création d’un espace où l’on peut laisser libre cours à l’expression de soi, une petite bulle de bien-être. Débutant·e·s ou avancé·e·s, les indispensables restent les mêmes, mais les besoins peuvent varier selon le type de pratique.

Cynthia, professeur de yoga certifiée et ambassadrice BAYA, vous fait un état des lieux sur pourquoi et comment utiliser votre équipement de yoga pendant votre pratique des asanas. 

SuMU6vbmp55T4-0uAKIj9h9SOkMm0alaE9e_rgRk

Le tapis de yoga

Le premier accessoire, valable en tout temps, est évidemment…le TAPIS! Il est indispensable pour pouvoir réaliser les postures confortablement. Il sert à créer une surface stable et adhérente pour les appuis au sol, notamment lorsqu’on applique les mains et les genoux qui nécessitent respectivement une bonne grippe et un bon amorti. Rien de plus désagréable qu’un chien tête en bas avec les mains qui glissent !

Investir dans un bon tapis c’est investir dans sa progression. Je rencontre beaucoup de débutant·e·s qui pratiquent sur des tapis destinés à d’autres activités physiques ou pas adaptés à leur besoin (tendance à transpirer ou parce qu’ils·elles ont les mains et pieds sec) : trop épais, trop courts, trop glissants. Cela gâche leur plaisir et peut même parfois les décourager ! La première pratique sur leur tapis de qualité est en général une révolution. N’hésitez plus ! 

Si vous voulez trouver un tapis qui correspond vraiment à vos besoins, alors que je vous recommande de faire ce chouette test : https://www.baya-france.com/fr/content/37-comment-choisir-son-tapis-de-yoga

2D9o-9twJDhd-KRZzyw_M1gLREmWTmH9N7EJzRRD

Les vêtements

Vous l’aurez compris, qui dit yoga, dit mouvement ! Alors mieux vaut miser sur la bonne tenue, qui allie maintien et souplesse. Des tissus stretch et agréables sont à privilégier. Pour les pratiques dynamiques comme le Vinyasa et l’Ashtanga, qui font vite monter la température corporelle, on recherchera des tissus qui respirent pour ne pas avoir trop chaud et plutôt près du corps pour ne pas être gêné pendant les transitions.

Évitez les tenues qui ne sont pas à votre taille ou qui « tombent » : au yoga vous aurez la tête en bas, les fesses en l’air, les jambes en écart… alors la bretelle qui tombe et le legging qui descend sont source de déconcentration (et techniquement il vous sera difficile de lever une main du sol pour vous rhabiller !).

Choisissez des tissus qui vous gainent. J’ai vraiment adoré découvrir cette brassière, qui soutient parfaitement et évite de frôler l’exhibitionnisme entre 2 postures 

Pour les pratiques plus lentes ou restoratives, on vise des matières enveloppantes et réconfortantes. On peut aussi aller vers des coupes plus larges si elles vous semblent plus confortables.

CW04wjTB4l5rOebAzTG7Awl1pH5mEV8hKA38hnaO

Les briques et la sangle

Vous avez votre tapis et vous êtes en tenue, la base : check ! 

Il vous faut maintenant de quoi assister votre pratique pour vous aider à trouver les bons alignements. Briques et la sangle tiennent ce rôle.

Ils sont à la fois là pour vous donner un coup de pouce si les mouvements sont trop amples et que vous n’avez pas encore toute la mobilité et la souplesse nécessaire pour les réaliser. Lorsque j’étais toute nouvelle yogini, je regardais à travers le studio et pensait « olala j’ai une brique donc je suis débutante ». La réponse est évidemment NON ! Les briques et les sangles sont aussi là pour vous faire aller plus loin, vers des postures avancées comme par exemple les inversions, les équilibres sur les mains ou les grandes ouvertures de cœur. Alors ne sous estimez pas les « props » : débutant·e·s ou confirmé·e·s, ils sont intéressants à poser à côté de votre tapis.

pRJW8RSAJH3xgj5Eh3UETU_o9Jd9JH-U_MNIosdM U77b64MWi5am4lk8Q4_PKlhpvheZ1UiEpcuKhNeQ

La couverture et le bolster 

Pour une pratique cocooning, j’aime avoir un bolster et une couverture à portée de main. La couverture en savasana est un délice pour se sentir enveloppée et prête au lâcher prise final d’une pratique dynamique.

Le bolster, plutôt utilisé dans les pratiques de Yin ou restoratif, est un outil de choix pour créer un contre appui dans des postures que l’on maintient longtemps. La couverture, dans ce type de pratique, peut être posée sur soi en tout temps puisque les postures sont quasi exclusivement au sol et maintenues plusieurs minutes.

yf6OU1avF20qVuWuWE4jem1fDTdirmeBH3zpHCpv

Les huiles

Enfin, pour créer cette bulle de bien être, ce moment de déconnexion de l’extérieur et d’introspection, j’aime créer une ambiance sensorielle qui me fait oublier que je suis dans mon salon.

Pour cela j’utilise des bougies et/ou des huiles essentielles. Pour ma part, les odeurs florales sont mes préférées, elles me font voyager dans des espaces qui font appel à mes racines et mes souvenirs d’enfance. Le néroli et le jasmin sont mes favoris ! J’aime aussi masser les cervicales de mes élèves avec des huiles ou des crèmes afin qu’ils puissent voyager dans leur propre espace. En général je mélange de l’huile essentielle d’amande avec une huile florale.

FejvOMQi9KHqCxujyvzybxBtaPEAeb9ox47Z99sn

A propos de l’auteur : Ostéopathe de formation, Cynthia a débuté sa pratique à Montréal où elle a travaillé pendant 3 ans

De retour à Paris en 2015, elle intervient en cabinet et en entreprise en temps qu’ostéopathe et formatrice santé, dans le but d’enseigner aux actifs comment préserver un corps sain en adoptant une bonne posture au travail et une hygiène de vie appropriée. 


Amoureuse du yoga depuis quelques années, elle ressent le besoin de partager l’équilibre qu’il lui apporte. Elle est intimement persuadée que le yoga est ce qui lui manque pour pouvoir apporter à ses patients une indépendance dans leur bien être et la connaissance de leur corps. C’est pourquoi en 2018, Cynthia obtient son diplôme de professeur de yoga, dans le but de créer une continuité entre traitement et maintien du bien être sur le long terme. Ses cours sont principalement du yoga vinyasa : un yoga dynamique qui lie mouvement et respiration. Ses flows vous feront explorer les espaces, prendre conscience de votre corps et vous guideront vers votre équilibre.


Depuis 2019, Cynthia est également certifiée coach sportif et fait pédaler les foules dans les studios dynamo cycling. De quoi extérioriser le stress du quotidien ! 

Retrouvez Cynthia sur Instagram et sur son site !

0 Actions
Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Vous pouvez aussi aimer

Les 7 Couleurs des Chakras

Le printemps pointe enfin le bout de son nez… à nous les journées ensoleillées, les arbres en fleur…

Petit lexique de yoga

Vous êtes nouveau dans votre studio de yoga et certains termes vous sont encore méconnus ? Pas de…